fond-degrader
choisir-auto-ecole

Top 10 des principes de l’écoconduite

Jusqu’à 20 % en moins, c’est l’économie de carburant que vous pouvez réaliser en pratiquant l’écoconduite. C’est sans compter le bénéfice en matière d’impact environnemental puisqu’une conduite économique contribue à diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Quand on sait qu’en moyenne, un véhicule rejette 3 fois son poids en substances polluantes par an, ça compte ! Codes Rousseau a listé pour vous 10 attitudes à suivre et revient sur l’essentiel à connaître pour être un bon (éco)conducteur. En route !

 

Qu’est-ce que l’écoconduite ?


L’écoconduite dite conduite économique ou encore conduite écoresponsable, correspond à l’ensemble des comportements orientés vers une conduite moins polluante ainsi qu’un usage plus modéré de la voiture.

Cette démarche passe principalement par une conduite plus souple ainsi qu’une utilisation de la voiture visant à accroître sa longévité.

L’écoconduite permet d’alléger sa facture de carburant, de réduire l’impact de la voiture sur l’environnement mais aussi d’améliorer la sécurité du conducteur et de l’ensemble des usagers de la route.


Les 10 principes à suivre pour adopter une écoconduite
 

  1. Réservez l’usage de la voiture pour des trajets supérieurs à 2 kilomètres.
     
  2. Anticipez vos trajets pour ne pas subir la circulation. Quand vous êtes dans les bouchons, vous consommez de l’énergie sans pour autant servir votre objectif, celui d’aller d’un point A à un point B. Vous l’avez compris, l’embouteillage est l’ennemi numéro 1 de l’écoconduite !
     
  3. Pour une écoconduite efficace, adoptez une conduite souple en évitant les démarrages, les accélérations et les arrêts inutiles. Les changements d’allure intempestifs ont un impact direct sur la consommation d’hydrocarbure.
     
  4. Appuyez franchement sur l’accélérateur et changez de vitesse rapidement soit dès 2 500 tours/min sur une voiture essence et 2 000 tours/min sur un diesel.
     
  5. Veillez à toujours être sur le rapport de vitesse le plus élevé. En 5e, la consommation d’énergie est inférieure à celle de la 3e vitesse.
     
  6. Stabilisez votre allure dès que possible après les changements de régime et gardez une vitesse constante.
  1. Lorsque vous êtes contraint de réduire votre vitesse, faites-le progressivement en privilégiant le frein moteur et lâchez l’accélérateur au bon moment.
     
  2. Pour pratiquer l’écoconduite, gardez toujours vos distances de sécurité. Les épisodes d’accélération puis de freinage successifs augmentent votre consommation de carburant donc vos émissions polluantes.
     
  3. De façon générale, roulez moins vite ! Une augmentation de vitesse de 10 km/h entre 120 et 130 km/h entraîne une surconsommation de 1 litre pour 100 km pour un véhicule standard. En cas de pic de pollution, la vitesse maximale est de toute façon abaissée sur certains axes.
     
  4. Faites bon usage de votre véhicule. Autrement dit, ne faites pas chauffer le moteur à l’arrêt, roulez en douceur sur les deux premiers kilomètres et coupez le moteur en cas de stop prolongé.

 

Comment pratiquer l’écoconduite ?


Au-delà des 10 principes énoncés, adopter une conduite économique et écologique passe par des gestes simples et pleins de bon sens…

L’organisation des trajets tient une place essentielle dans la démarche de conduite écoresponsable. Il vaut mieux réserver l’usage de la voiture aux longs parcours et regrouper ses rendez-vous qu’il s’agisse d’impératifs personnels ou professionnels.

Régulateur de vitesse, GPS, Stop & start etc. La voiture d’aujourd’hui est dotée d’aides à la conduite qui contribuent à une conduite écoresponsable. Servez-vous-en autant que possible lors de vos parcours !

Rouler en voiture particulière coûte cher à la nature et au porte-monnaie mais en entretenant régulièrement votre voiture, vous limitez les dégâts.

Les barres, coffres de toit et autres accessoires contribuent à augmenter le poids de votre véhicule, donc vos dépenses en carburant. Ne surchargez pas votre voiture inutilement. Laissez vos accessoires au garage si vous n’en avez plus besoin.

Enfin, il est beaucoup plus économique de baisser les vitres. N’allumez pas systématiquement la climatisation et gardez cette option pour les grosses chaleurs.

 

Pour aller plus loin

5 formations au
PERMIS à GAGNER
sur Messenger

Je participe !
TOP