fond-degrader
Conseils moto

Quoi vérifier avant d’acheter une moto ou un scooter d’occasion ?

Acheter une moto ou un scooter d’occasion reste une bonne opération compte tenu de la forte décote la première année. Sans compter que ça permet d’être plus relax s’il s’agit de votre premier scooter ou que vous venez tout juste d’obtenir votre permis moto ! À la différence d’une voiture, les deux-roues ne sont pas soumis au contrôle technique. C’est pourquoi, il est primordial de faire preuve de curiosité en questionnant le propriétaire et en vérifiant un certain nombre d’éléments avant d’acheter une moto ou un scooter d’occasion. Pour rouler sans vous faire rouler, suivez la check-list établie par nos experts moto Codes Rousseau !

 

1 - Le cadre

Commencez par examiner le cadre de la moto, les fixations moteur, les éventuelles traces de rouille et les éclats de peinture. Vérifiez que les numéros gravés sur le cadre et le moteur concordent avec ceux de la carte grise de la moto ou du scooter. Ces constatations vous donneront une première idée de l’état général du deux-roues… Et du niveau de confiance que vous pourrez accorder au vendeur !

Ensuite, assurez-vous que le cadre n’est pas faussé en contrôlant le bon alignement des roues. Attention, un défaut d’alignement est bien souvent la conséquence d’un choc significatif. Cela indique que le deux-roues a été accidenté.

 

2 - Les pneus et les roues

L’état des pneus et de façon plus générale, celui des roues constituent un excellent baromètre du bon entretien du scooter ou de la moto par son actuel propriétaire. Les pneus doivent présenter une usure homogène et régulière. S’ils sont lisses, tenez compte de cette dépense (comptez entre 400 et 500 € pour une paire de pneus neufs) au cours de la négociation.

Après l’examen des pneus et dans la mesure où cela est possible, faites tourner les roues afin de vous assurer qu’aucune d’elles n’est voilée. Dans tous les cas, vérifiez soigneusement les bâtons, la tension des rayons (dans le cas de jantes à rayons) et l’absence de chocs sur les jantes.

 

3 - La transmission

Vous devez prêter attention à la tension de la chaîne et à l’état des dents de la couronne. Si la machine fonctionne avec un cardan, écoutez attentivement le bruit de claquement de la transmission lors du passage des vitesses. Dans tous les cas, le débattement de la chaîne doit rester libre et sans aucun point dur. À titre d’information, sachez qu’un kit chaîne moto complet coûte environ 150 €.

Si le deux-roues que vous convoitez comporte un système de transmission à courroie, terminez l’inspection en jetant un œil à la courroie.

 

Vidéo comment acheter une bonne moto d'occasion / SOURCE MOTO JOURNAL

 

4 - Les freins

Constatez le niveau de liquide de frein, l’absence de suintement du liquide. Puis, passez en revue l’épaisseur des plaquettes, l’état des disques ainsi que le serrage apparent des étriers. S’agissant d’éléments essentiels à la sécurité, les plaquettes et disques ne doivent pas être anormalement usés ou comporter de jeu trop important. Soyez vigilant sur les autres points de contrôle car des freins en mauvais état ne préfigurent pas d’un suivi soigneux et régulier.
 

5 - Le guidon

Le guidon d’un deux-roues entretenu correctement tourne sans effort. S’il montre une certaine résistance, cela signifie que les roulements de direction sont vétustes ou abîmés. Tenez compte d’un budget de 30 à 60 € dans votre négociation si vous prévoyez de les remplacer.
 

6 - La fourche

Tout comme pour le guidon, le maniement de la fourche d’une moto ou d’un scooter doit s’effectuer tout en souplesse. Soyez particulièrement attentif à l’état des joints SPI. Recherchez s’il y a des traces d’huile et inspectez les rayures sur les tubes de la fourche.

 

7 - L'ensemble moteur et boîte de vitesses

Cette partie nous donne l’occasion de revenir sur un principe essentiel : vous devez impérativement essayer un deux-roues avant de l’acheter ! Pour certains points de contrôle, comme dans le cas du moteur, les observations pendant la conduite s’avèrent indispensables. Vérifiez le bon comportement de l’ensemble boîte/moteur en passant les vitesses au ralenti et/ou en faisant monter le moteur dans les tours. Si vous entendez des bruits de claquements ou des cliquetis suspects, fuyez !

 

8 - Le pot d'échappement

Le moteur en marche, étudiez la fumée qui s’échappe du pot d’échappement. Si cette opération ne révèle rien d’anormal et que l’intérieur du pot est brun clair, c’est bon signe ! Quoi qu’il en soit, le pot d’échappement ne doit pas être rouillé ou enfoncé et la chicane doit être présente. Si le pot a été remplacé par un pot non homologué, demandez à faire réinstaller le pot d’origine pour ne pas être en infraction vis-à-vis de la réglementation en matière de pollution et de bruit. C’est un autre point clé des vérifications avant achat car le remplacement d’un pot d’échappement tourne autour de 600 €. Attention au moment de négocier l’achat de votre future moto ou d’un nouveau scooter !

 

Au-delà de ces 8 vérifications essentielles, voici quelques ultimes recommandations de nos experts moto Codes Rousseau :

  • N’entamez aucune négociation si le propriétaire n’est pas en capacité de vous fournir les factures d’entretien. Prenez vos jambes à votre cou si vous avez affaire à un bricoleur !
  • Demandez conseil auprès de votre moniteur moto-école ou d’un motard expérimenté et faites-vous accompagner par ce dernier. Il sera plus en mesure de tester la moto et de détecter d’éventuels problèmes.
  • Consultez également les offres des concessionnaires. Les prix y sont un peu plus élevés mais les occasions bénéficient d’une révision complète et sont souvent assorties d’une garantie.


Pour aller plus loin
TOP