fond-degrader
choisir-auto-ecole

Auto-écoles en ligne, attention aux fausses promesses…

Le monde de l’auto-école a subi une révolution avec l’arrivée massive des auto-écoles en ligne. À grands coups de pub, les auto-écoles en ligne proposent le permis à un prix défiant toute concurrence, faisant l'apanage d’outils d’apprentissage pratiques et modernes. Certaines auto-écoles en ligne mettent en avant des taux de réussite à faire pâlir les meilleures auto-écoles traditionnelles et vantent l’extrême disponibilité de leurs enseignants à la conduite. Très alléchant tout ça mais qu’en est-il vraiment ? Codes Rousseau a joué les Sherlock.

 

L’argument n° 1 des auto-écoles en ligne : le faible prix


Le prix reste l’argument clé des nouvelles plateformes. Côté Code de la route, certaines auto-écoles en ligne proposent des tarifs très attrayants, avec des codes promo « en veux-tu en voilà » ! Ce type d’abonnements ne comprend, la plupart du temps, qu’un simple accès à une banque de questions, sans réponses commentées, cours de code ni examens blancs. Les séries ne sont pas forcément conçues par des professionnels de la conduite ou mises à jour avec l’évolution de la réglementation du Code de la route. Aussi, il se peut qu’il y ait un décalage (voire des erreurs) entre les questions de l’interface et celles posées pendant l'examen.

Bien souvent, les auto-écoles de proximité fonctionnent sous la forme de formules qui incluent, en plus d’un accès au code ligne, d’autres prestations utiles pour un apprentissage qualitatif complet (dossier d’inscription à l’examen, supports pédagogiques, cours de code en présence d’un formateur diplômé, accompagnement pédagogique, etc.). Certaines formules incluent même les frais de présentation à l’examen du Code de la route.

Le conseil Codes Rousseau : la plupart des auto-écoles de proximité sont aussi en mesure de vous proposer un abonnement au code en ligne seul dans la même fourchette de prix, le suivi pédagogique en plus ! De façon générale, étudiez soigneusement les offres et comparez ce qui est comparable…


Des taux de réussite juste in-cro-ya-bles !


Chaque année, le ministère de l’Intérieur établit un bilan des examens du permis de conduire. Au regard de ces statistiques officielles, le taux de réussite à l’examen du Code de la route pour l’année 2017 pointe à 66.14 %.

Si l’on étudie les taux de réussite à l'examen pratique, en auto-école traditionnelle on atteint 57.23 % tandis que les élèves ayant effectué leur formation via une auto-école en ligne et qui ont passé l’épreuve en candidat libre n'obtiennent que 42.09 %.

Le constat est double : 1/ On est bien loin des 90 % de réussite au Code et 70 % à la conduite annoncés par certaines plateformes. 2/ Ces chiffres remettent en cause un modèle de formation peu efficace. Voilà qui fait réfléchir lorsqu’il est question de sécurité !

Le conseil Codes Rousseau : de façon générale, méfiez-vous des taux mirobolants et vérifiez systématiquement comment, par qui et sur quelle base ils sont calculés.

 

Des moniteurs disponibles partout, tout le temps. Vraiment !?


Quand en auto-école classique, vous avez affaire à une équipe encadrée par un directeur pédagogique et constituée de moniteurs qualifiés et diplômés salariés de l’établissement, ça n’est pas le modèle courant du côté des auto-écoles en ligne. En effet, certaines d’entre elles font appel à des moniteurs free-lance qui ne sont soumis à aucun contrôle pédagogique et qui peuvent potentiellement enchaîner les heures de cours sans aucune limite…

Un autre aspect découle naturellement de ce constat. Si, dans la plupart des cas, la formation en auto-école traditionnelle permet à l’élève de demander à avoir recours au même formateur pendant sa formation pratique ; en passant par une plateforme, le moniteur free-lance n’est pas forcément disponible sur toute la durée des cours de conduite (20 heures minimum, 35 nécessaires en général). L’élève aura donc beaucoup plus souvent affaire à des formateurs multiples rendant le suivi pratique plus difficile.

Le conseil Codes Rousseau : utilisez votre libre arbitre et n’hésitez pas à interroger des candidats qui sont passés par là. Vous verrez que si certains élèves y ont trouvé leur compte, pour d’autres l’aventure permis en dehors des circuits traditionnels a tourné au cauchemar.

Pour aller plus loin
TOP