fond-degrader
Illu conseils série code

Cours de code : comment conduire en sécurité la nuit ?

Mise à jour le 02/02/2021

La conduite nocturne reste souvent un exercice difficile pour les apprentis conducteurs mais aussi pour certains, plus aguerris. Perte de visibilité, manque de repères, risque d’endormissement, fatigue au volant, faible luminosité etc. Même s’il y a moins de véhicules, la conduite de nuit, en ville comme à la campagne, implique plus de risques et entraine parfois des accidents. Rien d’insurmontable, rassurez-vous ! Nos équipes ont potassé le code pour changer ;)... En suivant quelques conseils de bon sens, vous pourrez jouer les noctambules en toute sécurité donc en toute tranquillité !


Conduire la nuit : ce que dit le Code de la route


Conduite de nuit sur chaussée éclairée

Lorsque l’éclairage public offre une bonne visibilité, il est d’usage de rouler en feux de croisement la luminosité étant plus importante.

De la même manière, lorsque vous circulez dans un tunnel éclairé, les feux de croisement constituent l’éclairage adapté.
 

JE FAIS UN TEST GRATUIT    JE M’INSCRIS AU CODE EN LIGNE


Conduite de nuit sur chaussée non éclairée

Sur la route, que vous vous trouviez à l’intérieur ou à l’extérieur d’une agglomération, l’usage des feux de route est indispensable la nuit lorsque la voie de circulation n’est pas éclairée.

Chaque fois que vous croisez un autre automobiliste ou lorsque vous suivez un autre usager à faible (mais suffisante ;)) distance, vous devez passer en feux de croisement.

Lorsque vous empruntez une route étroite et sinueuse en dehors d’une agglomération, vous pouvez actionner les feux avant de brouillard en plus des feux de route pour mieux appréhender les détails et les repères.
 

Feux de positon et feux de croisement
Feux de route et feux antibrouillard
Les différents feux et leurs caractéristiques
 

Mollo sur la molette de réglage des feux !


Vous venez d'acheter un nouveau bolide mais les phares n'éclairent pas uniformément !? Inutile de maltraiter la commande de réglage des feux car c'est tout à fait normal... Le faisceau du feu de croisement gauche est toujours dirigé plus bas que sur le feu droit afin d’éclairer au plus loin la chaussée pour ne pas risquer d’aveugler les automobilistes qui arrivent en face.

 

4 conseils à respecter pour conduire en toute sécurité la nuit

  1. Au lever du soleil, crépuscule ou à la tombée de la nuit, les formes et les couleurs se mélangent. Pour être certain d’être vu, roulez avec vos feux de croisement.
  2. En principe, une synchronicité s’établit naturellement lors des dépassements. Dans tous les cas, veillez à passer en feux de route ou de croisement au bon moment pour éviter d’éblouir les autres ou d’être ébloui.
  3. Actionner les feux de route en remplacement des feux de croisement au moment de croiser un autre usager réduit fortement votre champ de vision et instantanément la visibilité en règle générale. C’est pourquoi, il est recommandé de ralentir et de garder les bonnes distances de sécurité.
  4. Saviez-vous qu’il fallait 5 à 6 secondes pour recouvrer une vue normale après une phase d’éblouissement ! ? Non. Eh bien nous non plus avant d’avoir discuté avec nos super concepteurs ! Heureusement, quelques gestes simples permettent de contrer l’éblouissement et la fatigue oculaire lorsqu’on circule de nuit : basculer le rétro sur la position nuit et toujours regarder loin devant vers le bord du côté droit pour réduire l’éblouissement.

 

 

Dès les premiers signes de fatigue, il est important de redoubler de vigilance et de faire des pauses régulièrement pour rouler en toute sécurité. Vous diminuerez ainsi considérablement le risque d’accidents mortels dû à de la fatigue, somnolence, forte pluie… et vous arriverez peut-être avec 1 heure de retard mais en vie !

Il est également indispensable de contrôler régulièrement votre vision surtout si vous prenez régulièrement la route de nuit. Vous pouvez opter pour des lunettes de vision nocturne pour un meilleur confort visuel et éviter les risques d’éblouissement, mais elles ne remplaceront pas une correction adaptée à votre vue par votre opticien. Il pourra vous conseiller sur des lentilles ou une paire de lunettes de vue en fonction de vos besoins : solaire, anti-reflet, lunettes polarisantes, verres teintés, verres progressifs, lunettes de soleil…)


 

Pour aller plus loin

Après des mois à chiller, vous êtes enfin déterminé à booster vos révisions du Code de la route !? Parcourez d’autres articles (cf exemples ci-après) dans la même thématique ou bien entraînez-vous n’importe où et à votre rythme grâce au code en ligne. De plus, le code, c’est réussi ou remboursé avec Codes Rousseau !

 

TOP