fond-degrader
gérer-stress

Permis B : comment l’avoir du premier coup ?

Publié le 06/01/2021

Cette année, vous êtes ultra-motivé. Le mental dopé par un tas de projets, vous visez le code et le permis du premier coup ! Et vous avez bien raison, car y croire, c’est déjà un pas vers la réussite au permis de conduire. Évidemment, au-delà d’un état d’esprit positif, d’autres facteurs entrent en ligne de compte comme une solide préparation à l’épreuve théorique, ou encore, le choix de la bonne formule pour l’apprentissage de la conduite. En l’espace de 80 ans, autant dire qu’on en a vu passer des candidats au permis chez Codes Rousseau. On a une bonne expérience de ce qui marche et on partage tout cela avec vous…

 

Retour sur les taux de réussite au permis de conduire 

Avant toute chose, il nous semble utile de revenir sur les statistiques officielles. Pour l’année 2019, la Sécurité Routière a établi à presque 60 % le pourcentage de candidats ayant obtenu le permis de conduire (groupe léger soit les catégories de permis B, B1 et BE) en première présentation. Concrètement, cela signifie que 6 personnes sur 10 ont obtenu la carte rose dès la première fois. C’est un fait. Décrocher le titre du premier coup reste à la portée de tous ! Voilà qui devrait rassurer les moins optimistes d’entre vous.

 

Une bonne préparation de l’épreuve théorique

On ne va pas vous mentir. Solliciter votre bonne étoile et faire de ce chiffre un mantra ne suffiront pas pour avoir le permis. Et ce, même si vous portez le grigri immonde confectionné par tata Angèle le jour de l’examen. Le permis de conduire relève d’une démarche éducative exigeante qui demande une certaine disponibilité et surtout, du travail !

Beaucoup d’élèves se disent que la plus grosse difficulté réside dans le fait d’apprendre à conduire. Eh bien, pas forcément. Et c’est une bonne nouvelle car pour le code il suffit d’apprendre les règles par cœur et de s’entraîner avec des séries (pas Stranger things, là clairement vous rêvez !). Des séries de questions de code !

JE FAIS UN TEST GRATUIT    JE M’INSCRIS AU CODE EN LIGNE

 

Des révisions ludiques grâce à de nouveaux outils

Assimiler le Code de la route peut parfois sembler fastidieux aussi n’hésitez pas à changer de support pédagogique chaque fois que votre motivation faiblit. Avec Internet, vous n’êtes pas limité au seul ouvrage du code comme l’étaient vos parents. S’il est désormais classique de s’entraîner au code en ligne, il est également possible de réviser grâce à l’assistance vocale et même de perfectionner vos connaissances par le biais des réseaux sociaux (tapez « Mon auto-école à la maison » sur YouTube). Alors, variez les plaisirs. Profitez-en !

En parallèle, ne faites pas l’impasse sur les cours de code en salle. Ils représentent une précieuse aide pour comprendre les notions les plus complexes comme les règles de priorités aux différentes intersections par exemple. De plus, c’est un bon moyen d’échanger sur vos difficultés pour gagner en confiance.

 

Une formule de conduite adaptée à vos besoins

Bien sûr il y a la filière standard mais de multiples formules existent pour apprendre les gestes techniques de la conduite. Le permis B en conduite accompagnée, qui consiste à parcourir 3 000 km avec un accompagnant, donne d’excellents résultats par exemple avec un taux de réussite à la conduite de 74,9% (source Ministère de l'Intérieur, Bilan des examens du permis de conduire Année 2019).

Parce qu’obtenir le permis voiture du premier coup revêt parfois un enjeu de taille comme l’accès au premier emploi, les stages de code ou permis accélérés ou dits « intensifs » répondent aux attentes des plus pressés. Basées sur une formation théorique et/ou pratique dispensée sur un court laps de temps, ces formules constituent un moyen rapide et efficace de passer le permis de conduire.

Alors, apprentissage anticipé de la conduite, conduite encadrée, supervisée ou formation traditionnelle ! ? Demandez conseil en école de conduite. Les moniteurs auto-école connaissent les spécificités de chaque filière et sauront rapidement vous orienter vers celle qui match avec vos aptitudes, vos contraintes de temps et de budget. Choisir la bonne formule vous permettra de maximiser vos chances d’avoir le permis du premier coup !


Un entraînement au code et à la conduite assidu et régulier

Comme évoqué plus haut, la réussite au permis tient beaucoup à la rigueur et à la régularité de votre entraînement. Vous avez effectué un nombre important de séries mais vous faites encore 7 à 8 fautes ? Il convient d’analyser les thèmes sur lesquels vous commettez des erreurs et de poursuivre vos révisons sans tarder. Vous pouvez vous aider des examens blancs pour mesurer périodiquement vos progrès.

Côté conduite, certains cours vous paraîtront plus compliqués et stressants que d’autres. C’est tout à fait normal. Ne tombez pas dans l’écueil de laisser passer plusieurs semaines entre deux leçons de conduite. Au contraire, gardez confiance et persévérez ! Et face au découragement, pourquoi ne pas partager votre ressenti avec l’équipe pédagogique ? Elle saura vous rassurer.

 

Pas de place à l’inconnu les jours d’examens 

Pour éviter de vous affliger un stress supplémentaire le jour de l’épreuve, nous vous conseillons de bien vous informer au préalable. Qu’il s’agisse de passer le code ou l’épreuve pratique, jouez les curieux quant au déroulé de l’examen, sa forme, sa durée et renseignez-vous, au préalable, sur les documents à présenter à l’arrivée. En ayant une idée précise de ce qui vous attend le jour J, vous augmentez vos chances de réussite.

Vous trouverez toutes les informations dont vous aurez besoin sur ce site en parcourant la rubrique « Le Code de la route » et la page permis de conduire de la catégorie qui vous concerne.

 

Du repos et un esprit positif et alerte le jour de l’épreuve

Ça tombe sous le sens mais il nous semble judicieux d’ajouter quelques ultimes recommandations à cette liste… Qu’il s’agisse de l’ETG (l’examen du code) ou de la conduite, évitez de trop vous ambiancer la veille. Optez plutôt pour le plan (beaucoup moins excitant certes…) : repas léger + nuit de champion d’au moins 8 heures. Si vous avez rendez-vous tôt le matin, le plus judicieux consiste à préparer les documents la veille et programmer un réveil en prévoyant une marge confortable.

Au moment de l’examen, gardez en tête quelques préceptes essentiels : sécurité, prudence et respect des autres usagers de l’espace public (vous savez le vilain piéton qui traverse en dehors du passage qui lui est réservé).

Enfin, méfiez-vous des fausses croyances et dites-vous que l’inspecteur fait son travail. En l’occurrence, il délivre le permis lorsqu’il estime que la personne est apte à circuler de façon sûre et responsable. Il n’est pas là pour sanctionner les candidats au permis.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance ! Si toutefois cela ne marchait pas, relax. Ça n’est pas si grave… La prochaine fois sera la bonne, c’est certain !

 

Pour aller plus loin
TOP